10 août 2009

Eaux

Je ne vois plus l'horizon; une étendue de bleus qui se partagent le tableau me fait douter. Se disputent-ils l'espace ou connaissent-ils chacun leur place ? Plus je ressens ce paysage, plus il me paraît irréel. Est-ce possible tant de sensations ? Mon corps en partie immergée dans l'eau salée, une légère houle me chatouille du ventre à la poitrine. Sur mes cheveux puis mon nez un goutte à goutte m'intrigue. Il s'agit de la pluie douce et chaude après cette journée d'été si longue, comment résister ? Je renverse ma tête en arrière, mes cheveux descendent en cascade le long de mon dos puis leurs pointes se mettent à danser à la surface de l'eau. Bouche ouverte, yeux fermés, mes papilles m'informent de chaque goutte taquinant ma langue. Intéressant  : j'ouvre les yeux ! Ça pique, je m'en délecte. Fraîcheur et pureté, meilleur que mes propres larmes. J'observe à nouveau le ciel et la mer en communion face à moi, comme s'ils s'enlaçaient l'un et l'autre. Mes larmes tentent alors de concourir, aussitôt rejointe par une lancée de sueur dans mon dos et mon visage. C'est le bien-être qui essaie de s'exprimer le plus possible. Ô plaisir ! Une sueur tiède et propre qui lave ma peau des poussières apportées par le vent. Elle se mêle à la mer porteuse de mon poids qui fond alors; je lévite dans l'eau, mes pieds ne touchent plus le sol. Les eaux en moi, les eaux de l'univers que j'habite, toutes, sortant, rentrant, glissant, pénétrant... me nourrissent, me lavent et me portent.

(c) copyright Gwendoline Desliens Tous droits réservés

Posté par Biaise à 22:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Eaux

    T'enflamme pas pétasse tu sais moi je te trouve vraiment classe.
    (j'ai pas lu le texte, je m'y collerai demais )

    Pleins pleins de bises ma poule

    Posté par GOMARGAUX, 12 août 2009 à 23:11 | | Répondre
  • Cool les vacances au bord de la mer, ça fait drôlement envie comme tu en parle.

    Posté par clea, 15 août 2009 à 14:43 | | Répondre
  • Rah!

    Ok, le com n'a pas marcher donc : je disais que j'étais encore en vie et que toi aussi et ça fait plaisir. Très bon texte et j'espère en voir plus régulièrement (allé sitiplait)

    Allez, a très vite, parce que bon, il est temps pour moi de prendre de tes nouvelles, par mail par exemple. Mais je verra ça demain, là je vais me rafraichir... Un peu comme le texte quoi.

    Posté par cedric, 20 août 2009 à 23:33 | | Répondre
Nouveau commentaire