06 juillet 2010

Mon ventre

Entre les douilles laiteuses et l'orange ouverte se trouve une soupière-mystère qui se la pète et se fait prépondérante. Décomplexée elle prend des formes, se courbe et s'amplifie. Je la remplit de tout ce qu'elle veut bien accueillir et lui cède ses moindres caprices. C'est parfois respectable réceptacle aux réactions délicate; mais parfois sauvage gouffre au comportement instinctif.

Quand les autres composant de mon corps s'assagissent d'eux-même, réclamant repos, manifestant besoin... l'importante soupière se pose et pose sa loi. Elle même ne la respecte pas. Elle se ramollit sous mon contact mais lorsque je la lâche toute sa lourdeur se fait sentir, lancinante. Elle pèse, se pose seul l'arrêtera un minutieux dépeçage. Je n'ai qu'à décider de prendre le contrôle. La grosse dondon au milieu de mon corps continue de tirer les ficelles. C'est si facile de la laisser décider. Elle s'occupe de tout et je subis, mais pendant ce temps les risques primordiaux sont esquivés. Tant que je mangerai et dormirai je resterai au service de ces masses à consistance et taille changeant sans cessse et je n'aurai de cesse que d'essayer de prendre le dessus.


(c) copyright Gwendoline Desliens

Posté par Biaise à 02:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur Mon ventre

Nouveau commentaire